Et la lumière fut

À propos

En 1940, la France capitule. En 1941, Jacques Lusseyran, alors qu'il est aveugle et n'a pas 18 ans, entre en résistance en rejoignant le mouvement Défense de la France.
Le 20 juillet 1943, il est arrêté par la Gestapo, interrogé pendant des jours interminables et enfermé à Fresnes. Il sera déporté en 1944 à Buchenwald.
Comment un aveugle peut-il survivre à cet enfer ?
Grâce à la protection d'un groupe de Russes et à sa connaissance de l'allemand qui lui permettra d'informer les autres déportés des agissements des S.S.
Après un an et demi d'horreur, il est libéré et revient en France où il poursuivra ses études en affirmant ses aspirations littéraires balayées par la guerre.
Cette autobiographie est un exceptionnel exemple d'amour de la vie, de courage et de liberté intérieure face à l'adversité.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070468928

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    430 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    220 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques Lusseyran

Né en 1924 à Paris, Jacques Lusseyran devient aveugle à l'âge de huit ans. Au cours de la
seconde Guerre Mondiale, il s'engage dans la résistance et collabore au journal clandestin
Défense de la France. Déporté en janvier 1944 à Buchenwald, il est libéré le 11 avril 1945. En
1955, il accepte un poste à l'université privée de Hollins College, aux États-Unis, où il enseigne
le français avant de devenir titulaire de la chaire de littérature française à l'université de Hawaï.
Médaillé de la Résistance et nommé Chevalier de la légion d'honneur, Jacques Lusseyran est
mort d'un accident de voiture à l'âge de quarante-sept ans.

empty